Le crédit sans justificatif présente l’avantage de pouvoir financer un bien ou un service sans avoir à en justifier l’utilisation. Il est donc idéal pour réaliser un achat, effectuer des travaux ou partir en voyage. Ce type d’emprunt est également utile pour faire face aux imprévus. Les lignes suivantes montrent ce que demander un prêt sans justificatif implique.

Les conditions requises pour  la demande de prêt

Demander un prêt sans justificatif implique de réunir quelques conditions. L’organisme de crédit va analyser le dossier de l’emprunteur pour déterminer la capacité d’emprunt de celui-ci. En effet, l’emprunteur doit être en mesure de prouver qu’il dispose des ressources nécessaires pour rembourser son prêt, ce qui n’est pas le cas pour un crédit sans justificatif de revenu.

Pour justifier d’un bon profil, l’emprunteur doit avoir un emploi stable, des revenus réguliers, un bon comportement financier et une certaine capacité d’épargne. Quelques pièces justificatives seront ainsi demandés lors de la demande. Il s’agit entre autres de pièces d’identité, de justificatif de domicile, de bulletins de paie et de relevés bancaires des trois derniers mois.

Obtenir un prêt aux meilleures conditions

Faire une simulation en ligne permet de connaitre les offres au meilleur taux disponibles sur le marché. Il est en effet important d’obtenir un prêt sans justificatif dans bonnes conditions en vue de réduire ses frais. L’emprunteur est donc tenu de choisir l’offre de crédit dont les modalités (mensualités, durée…) lui conviennent le mieux.

Il est aussi possible de faire une demande de crédit en ligne réponse immédiate pour voir si son projet est réalisable. A noter que la souscription via internet est aujourd’hui possible pour différents types de prêt, c’est par exemple le cas du rachat de crédit en ligne.

L’offre de crédit préalable

L’établissement bancaire donne une réponse positive à la demande de crédit personnel en proposant une offre préalable. Si cette offre convient à l’emprunteur, la démarche de prêt continue. Et l’emprunteur procède à la signature du contrat et fournit les justificatifs nécessaires au prêteur.

A noter que l’emprunteur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours si jamais il change d’avis et décide de renoncer au contrat. Toutefois, l’offre deviendra son contrat de prêt une fois ce délai écoulé.