Google Wifi : pourquoi connecter les points d’accès en Ethernet ?

Le Google Wifi est le nom officiel du système wifi en maille de l’entreprise. Le Google Wifi est l’un des meilleurs routeur mesh actuellement. Ce fait n’est plus à démontrer et nous allons clarifier ici comment – et pourquoi – plusieurs unités Google Wifi peuvent être interconnectées via Ethernet.

L’objectif du routeur Mesh

À mon avis, tout système WiFi de n’importe quelle marque devrait avoir les objectifs suivants :

1. Fournir une couverture adéquate dans toute la maison, le bureau, le studio ou l’immeuble (dans le cas d’un hôtel ou d’un centre commercial) où les utilisateurs finaux peuvent se déplacer librement à l’intérieur, sans avoir besoin de savoir qu’ils changent de point d’accès, car ils ont tous le même nom SSID, mot de passe et méthode de cryptage, bien que souvent ils soient ajustés pour être à différentes fréquences pour éviter des interférences entre deux canaux. Ce réseau primaire offre deux bandes 2,4 et 5 GHz. Le cas échéant, ces bandes peuvent être étiquetées discrètement via le SSID ou simplement disponibles pour qu’un dispositif puisse choisir automatiquement, en arrière-plan, sans l’intervention ou la connaissance de l’utilisateur.

2. Mettre en place un réseau secondaire “Invité”. Tout ce qui précède peut être mis en place manuellement par un expert ou peut être géré par un système semi-automatisé. Le premier de ceux que j’ai vu était le système AirPort d’Apple (qui n’a jamais inclus la QoS, ce qui est embarrassant pour Apple). Depuis de nombreux acteurs sont arrivés sur le marché avec des systèmes de maillage, dont l’un des plus populaires est le Google Wifi.

Pourquoi brancher les boîtiers du Google Wifi en Ethernet

Apparemment, la plupart des utilisateurs de Google Wifi ne connectent pas leurs appareils Google Wifi via Ethernet. Je dis cela parce que Google ou la plupart des critiques ne le soulignent pas. Certaines personnes aimeraient pourtant relier leurs points d’accès via Ethernet pour des raisons de puissance du signal.

Ainsi vous n’aurez pas d’unité en aval qui enverra un signal vers le satellite qui risque d’être déjà affaiblit par la bande passante disponible et par la distance pour le re-projetter par la suite.

D’autres le font par pure nécessité. Pourquoi par nécessité ? Parce que parfois la maison ou le bâtiment est si grand que la distance entre l’appareil initial (qui sert à la fois de routeur et de point d’accès) et les autres points d’accès est trop grande pour que le signal puisse les atteindre.

Pour envisager cette option il faudra cependant que votre habitation soit entièrement câblée en Ethernet ou que vous soyez prêt à faire passer des câbles le long des plaintes. L’information n’est pas si évidente à trouver mais le Google Wifi prend bien en charge la gestion de ses points d’accès en Ethernet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *