Le rachat de prêt est une opération complexe qui nécessite beaucoup d’engagement du demandeur de regroupement de crédit. Auprès des établissements spécialisés, ce dernier sera considéré comme un client à risque. Puisque faire appel à leur service veut dire que le client est en difficulté financière. Raison pour laquelle les banques usuelles n’offrent pas ce type de service.

Les bénéfices à tirer de cette opération

Il y a plusieurs avantages à tirer du rachat de prêt. Tout d’abord, ce système financier permettra à un créditeur d’avoir plus de marge manœuvre. Face à plusieurs dettes, il pourrait à la longue être user ou dépasser par la diversité des remboursements. Grâce à au regroupement de crédit, il n’aura plus qu’une seule dette à payer. Qu’est-ce qu’il pourrait gagner ? Tout simplement la réduction de l’argent qu’il doit payer par mois. Par exemple, Monsieur X a contracté trois dettes. Chaque mois, il paie 150 euros avec son premier emprunt, 200 pour le deuxième et 100 pour le troisième.

Quand il fait le total, il arrive à 450 euros. Cependant, les besoins familiaux peuvent parfois entrainer des dépenses supplémentaires. Dès lors, après quelques temps, il n’arrive plus à gérer ses finances. Avec un rachat de prêt, il pourra abaisser cette somme jusqu’à 300 euros par mois. Ensuite, il ne paiera plus qu’une seule dette. Et c’est là tout l’avantage de ce système financier. Puisqu’il permettra à Monsieur X d’être plus à l’aise avec ses dépenses et ses revenus. Avec une offre de regroupement bien négociée, il pourra même raccourcir les échéances.

Gagner la confiance du racheteur

Comment ça marche ? En somme, c’est tout simple. Le rachat de prêt est une opération réalisée par un établissement spécialisé. La plupart ne sont pas des banques, mais des organismes rattachés à des compagnies bancaires. Leur rôle est uniquement tourné vers ce produit financier. S’ils acceptent la demande de rachat de crédit de leur client, ils contactent la banque où les banques créditeurs. Ils achètent ensuite la totalité des crédits en les remboursant. C’est à cet organisme racheteur de négocier avec son client. Ensuite, les règles sont les mêmes comme avec toutes les catégories de prêts : les taux d’intérêt, les mensualités, les frais…

Pour le cas de crédit immobilier, il est conseillé de choisir le taux fixe dans la conversion suite au rachat de prêt. Ce qui veut dire que si les prêts contractés auparavant sont à taux variables, les changer en taux fixe est approprié avec le regroupement. Ensuite, il suffit de bien s’entendre avec la banque pour augmenter le taux au fur et à mesure. Quand le créditeur arrive à s’en sortir avec ses finances, il pourra augmenter le montant de ses mensualités. Ainsi, il pourra écourter encore plus l’échéance de sa dette. Sans oublier, qu’il faut avoir des arguments convaincants pour bénéficier d’un regroupement de crédit.

Mettre les atouts du bon côté

Selon une étude, seulement 50 % des demandes de rachat de prêt sont acceptées par les établissements spécialisés. Obtenir l’aval de ces dernières relèves du parcours du combattant. Il faut bien préparer son dossier et prouver que le demandeur sera capable de rembourser le crédit. Si besoin, il pourra se faire conseiller par un spécialiste lors des négociations.