En hiver, le grand froid arrive, mais les enfants sourient avec l’arrivé de la neige. Mise à part la possibilité de bataille de boule de neige toujours très amusante avec les enfants voisins, il est possible de leur donner la possibilité de découvrir une vacance spéciale sport de glisse ou spécial montagne en colonie de vacances hiver.

La neige : toute une variété d’activité possible

Pour satisfaire l’amour de la neige des petits, les organisateurs de colonie de vacances hiver proposent diverses activités de sports sur neige. Tels sont le ski de fond, le ski de piste, le snowbord entre autres. Ils mettent aussi en avant des séjours en montagne axée sur la patinoire, la luge, les raquettes et les aventures en traineaux. Les sensations des participants seront optimums. Mais la vie d’hivers ne comprend pas que des glisses. Il existe aussi en effet des plats typiquement développés en cette période surtout en milieu montagnard. Le participant découvre ainsi la manière de préparer un plat style montagnard et pourra le refaire une fois arrivée à la maison. Nombreux établissements proposent également une découverte de fromagerie artisanale. L’idée tourne autour d’une découverte progressive du milieu de montagne et de la saison d’hiver. La construction d’igloos et les batailles de boule de neige ne sont pas en reste en colonie de vacances hiver. Les grandes pelles et les casiers adaptés aux petits sont disponibles pour faciliter la fabrication.

La neige : sécurité des enfants

Sous la neige, surtout en montagne, les dangers sont nombreux. C’est la raison pour laquelle, les organisateurs de colonie de vacances hiver prennent une grande précaution dans la sécurisation des enfants. Le nombre d’animateur-encadreur est multiplié en fonction du nombre de groupe.  D’ailleurs, nombreux établissements limitent leurs participants en séjour à 30, 40 ou 50 enfants. Un encadreur peut prendre sous son aile un petit groupe de 5 à 10 ou 15 enfants en fonction de leur âge. Les plus jeunes nécessitent une suivie plus stricte.  Les équipes d’animations comprennent généralement des personnes familières à la vie montagnarde afin d’assurer une sécurité maximum. Les organisateurs prennent également le temps de contacter les acteurs locaux et de s’informer sur les particularités de la région et de la zone de pratique. Le parcours est d’ailleurs étudié minutieusement pour être adapté à la capacité physique du groupe d’âge des participants. Les plus petits, se fatiguant plus rapidement, ont un itinéraire plus court et moins accidenté. Les plus grands peuvent parcourir un itinéraire plus long avec plus de particularité, le tout sous l’œil vigilant de l’encadreur. Et du fait de la météo particulière en montagne, l’organisateur prend le temps de vérifier la conformité du temps à la sortie et au parcours. Les animateurs prennent également le temps de vérifier les équipements des enfants avant le départ du camp pour éviter qu’ils ne prennent froid. La sécurité et en résumé le centre de priorité dans ce type de séjour sous la neige.