Que vous décidiez de créer un mur végétal vous-même ou que vous confiez la tâche à un expert du domaine, vous aurez à choisir les végétaux que vous souhaitez planter. Une étape qui est loin d’être facile puisqu’il y a une infinité de végétaux, mais aussi des conditions à respecter pour pouvoir les planter ou non.

Dans cet article, vous découvrirez les différents critères à prendre en compte pour choisir vos végétaux.

La luminosité : le premier critère à vérifier

Dans le cas d’un mur végétal intérieur, vous ne pouvez pas planter n’importe quel type de végétaux. En effet, le choix est beaucoup plus restreint pour un mur à l’intérieur que pour un mur extérieur ou un toit végétalisé. Et ceci pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il faut prendre en compte le taux de lumière à l’intérieur et donc la luminosité nécessaire pour chaque plante. L’intérieur peut être sombre ou éclairé, nécessitant des plantes ombre, mi-ombre, lumière sans soleil direct, lumière indirecte, etc. Vous pouvez mesurer la luminosité à l’intérieur vous-même grâce à un luxmètre qui vous fournira l’intensité lumineuse en lux (lumen).

La luminosité des plantes d’ombre est aux alentours de 500 lux alors que les plantes de mi-ombre nécessitent entre 800 et 1500 lux. Au-delà, il s’agira évidemment de plantes de plein soleil. Il faut noter que la majorité des plantes nécessitent un bon éclairage pour bien se développer. C’est le cas par exemple des végétaux aux feuillages colorés. Par contre, les plantes qui poussent sous les arbres (celles issues des forêts tropicales) ne nécessitent que peu de lumière.

Quelle température pour quels végétaux ?

La température est également un critère essentiel dans le choix de vos plantes que ce soit pour des murs végétaux, des façades ou des toitures végétalisées. Pour les végétaux de l’intérieur, soit les plantes d’ombre, de mi-ombre ou qui tolèrent l’éclairage artificiel, la température doit être comprise entre 10 et 30°C.

Une température plus élevée risque d’altérer le développement des végétaux ou même les faire mourir. À l’extérieur, la température varie selon le climat de la région, l’emplacement du mur végétalisé et le niveau d’ensoleillement. Il est donc important de prendre en compte ces conditions dans votre choix. Il faut surtout faire attention à l’ensoleillement qui peut vraiment nuire aux végétaux, par exemple en été aux heures de pic (vers midi et 16 heures).

Comme indiqué avant, il y a des plantes qui ont besoin d’être à l’ombre, d’autres nécessitent un bon ensoleillement (soleil direct) et d’autres qui ne doivent pas être exposés directement au soleil.

Attention à l’humidité

Enfin, il est important de vérifier le niveau d’humidité de l’air ainsi que l’humidité du substrat utilisé pour la plantation. En ce qui concerne l’humidité de l’air, sachez que toutes les plantes n’apprécient pas l’humidité au même degré.

Pour un mur végétalisé intérieur par exemple, il faut choisir des plantes qui tolèrent l’humidité et nécessitent peu d’éclairage. Les orchidées en sont un très bon exemple. En général, les plantes grasses et le cactus nécessitent une humidité très basse.

Les fougères grandissent bien dans un air relativement humide, soit de 30 à 50%, alors que les plantes tropicales tolèrent jusqu’à 75% d’humidité dans l’air. Quant à l’humidité de la terre, le substrat dans ce cas, notez que la plupart des fougères nécessitent un substrat humidifié.

S’il est vrai que le choix de végétaux pour un mur à l’intérieur est plus limité, il ne faut pas croire que vous n’aurez pas assez d’options pour bien décorer votre mur. Il y aura au moins une centaine de variétés convenables !